La mutation des mobilités en débat à l’École des Ponts ParisTech

23 avril 2018

La thématique "Villes Mobilités et Système" était au centre de la quatrième édition des "Rencontres École-Entreprises" de l'École Ponts ParisTech le 10 avril 2018 à Paris. Réunissant 7 intervenants de haut niveau, cette matinée a été ouverte par Sophie Mougard, directrice de l’École des Ponts ParisTech, qui a souligné les fortes compétences de l'École dans cet univers des mobilités et des infrastructures, tant en formation qu'en recherche.

Multi-modalités, véhicules autonomes, plates-formes numériques... le monde de la mobilité est au centre d'une petite révolution qu'illustre le concept émergent de Mobility as a service . Lors des débats, Yannick Tondut, directeur général adjoint de la Métropole Aix Marseille Provence, en charge de la mobilité a rappelé les enjeux, notamment financiers, de cette mutation pour ce territoire qui veut doubler la mobilité partagée d'ici à 10 ans. Co-fondateur de la start-up LESS, Denis Collin a, quant à lui, présenté la solution innovante de court co-voiturage urbain lancée par l'entreprise, illustrant ainsi les promesses de nouveaux services liés au numérique.

Olivier Haxaire, directeur du Mastère Spécialisé® Smart Mobility (École des Ponts ParisTech - Télécom ParisTech) a, pour sa part, pointé les défis en terme de formation de haut niveau dans cet univers en plein bouleversement. De fait, "l'innovation devient multiforme et concerne désormais autant le matériel et les infrastructures que les usages et la dimension numérique des services" a appuyé Mathieu Dunant directeur Innovation du groupe RATP.

Les constructeurs ferroviaires ne sont pas à l'écart de cette vague et la conception de leurs produits - tramways, RER ou trains régionaux - doit désormais se faire dans une dynamique prospective, tentant d’anticiper les ruptures en germe comme celles des navettes autonomes, a témoigné Benoît Gacher, directeur technologies de Bombardier Transport France. La diversité de ces enjeux montre combien l'appréhension de la mobilité à l'échelle des métropoles doit désormais se concevoir dans une vision systémique et plus seulement en terme de flux, a analysé Fabien Leurent, directeur adjoint du laboratoire mixte Villes, Mobilités, Transport de l'École des Ponts ParisTech. Enfin, "grand témoin" de la matinée Patrick Pélata, président de Meta consulting et ancien numéro deux de Renault, a pointé combien le concept de véhicule autonome et la "robomobilité" avaient dans un avenir proche le potentiel de bousculer des pans entiers de la mobilité individuelle ou collective telle qu'on les connaît aujourd'hui. Bref, une matinée de réflexion riche et stimulante.